Vous êtes sur le site

de

Patrice Franchet d'Espèrey 

 

Site dédié à l'équitation française

 Voici deux vidéos montrant chacune un cheval exécutant une épaule en dedans.

Dans la première, l'élévation de l'encolure est demandée par une main haute qui se maintient à ce niveau d'une façon fixe par rapport au cavalier. Cela a pour conséquence de bloquer la posture de l'avant-main, la nuque tente d'échapper à cette fixité par des mouvements qui sont bloqués. Le contact de la main du cavalier avec la bouche cheval n'est pas assuré. Il semblerait que le principe sou-jacent à cette exécution soit d'attendre de l'épaule en dedans qu'elle règle ces deux problèmes, établir un contact permanent avec la bouche et obtenir la flexibilité et la décontraction des muscles au niveau de la nuque.

Dans la seconde, je demande l'épaule en dedans alors que le contact avec la main est établi et le ramener obtenu par une main qui suit tous les mouvements de la tête et de l'encolure. La flexibilité (au niveau des articulations, occipital-atlas-Axis pour la nuque  et temporo-maxilaire pour la mâchoire inférieure) qui s'en suit permet alors d'agir dans la fluidité et sans s'opposer à des tensions parasites pour infléchir le déplacement latéral du cheval. La mise en main est un préalable à toute demande.

 

Interview de Patrice Franchet d'Espèrey par Mikołaj Chełkowski